8 déc au 2 janv – Exposition autour des récits d’aventures alpines

Du 8 décembre au 2 janvier 2023, Climb Up Paris met en avant l’exploration alpine, ces aventures au cœur de la montagne aux origines de l’escalade. Le 8 décembre aura lieu la soirée de lancement et d’introduction.
Durant ce mois nous allons explorer l’aventure, la votre la notre. Comment elle nous transforme, comment on la rencontre et comment on la raconte. Il y aura de nombreux intervenants et intervenantes, des films, des expositions pour montrer le pluralisme des expériences et explorations en montagne.
L’aventure : une « exploration passionnée de l’inconnu »
L’ignorance, Milan Kundera 

 

Avant le 8 décembre – Raconte nous, on t’expose : Appel à témoignage autour des explorations en montagne.

Le 8 décembre à partir de 20h – Soirée de lancement :

Au programme du 8 décembre au 2 janvier – en visite libre : 

 

***

À propos de l’exposition sonore de Leo Berman  :

Jusqu’au 7 décembre, nous recueillons des témoignage d’expéditions en montagne.  

Raconte nous, on t’expose.

 

Partir en expédition.

Revenir.

Garder la trace.

Note d’intention  :

Vous avez dit expédition? Je n’aime pas ce mot.
Je préfère parler d’aventure ou d’exploration.

Qu’est ce qui rend ces gens si fascinant.e.s ? Ce ne sont pas leurs exploits, mais leur capacité à se libérer du besoin de contrôle, une difficulté dont on parle peu. Pourtant, s’extraire du besoin de contrôle relève d’un travail mental constant. Un exercice rendu d’autant plus difficile qu’il fait généralement intervenir des décisions collectives : il ne suffit pas de savoir faire un choix pour soi-même, mais pour un groupe. Reste que l’aventure est avant tout une dévotion à la vie. Il semble important de rappeler que, pour toutes ces personnes qui partent, l’objectif qui prime sur l’exploration est avant tout de : revenir

Dans l’aventure il y a bien sûr l’objectif principal, un sommet à atteindre, un océan à traverser, une performance technique. J’aimerais tourner le regard vers un aspect moins spectaculaire et dans lequel se trouve selon moi tout l’enjeu des difficultés : accepter l’inconnu. Rassembler des récits et mettre en valeur la capacité de ces hommes et de ces femmes à maîtriser cet art, dans sa globalité. C’est l’un des défis majeurs de notre époque. C’est pour cette raison qu’il génère des passions aussi radicales.

La première chose que nous rencontrons c’est le sentiment de vulnérabilité. Le plus difficile c’est de ne pas la masquer, ni la subir, mais de l’accepter. Il faut laisser l’incertitude de l’instant nous pénétrer. Douter ce n’est pas grave. Avoir peur c’est normal. Paniquer, c’est interdit. Ceux qui sont partis explorer le savent. La précarité qui résulte d’une situation d’urgence génère une tension. Cette tension possède une force incroyable si on parvient à en tirer profit. Elle oblige à trouver une solution. Elle aiguise les sens.

Quand elle apparaît dans les yeux des gens ou sur une image, il n’y a rien de plus beau à voir. J’aimerais pouvoir la mettre en valeur dans cette exposition.

 

>>> Voir les autres événements de Climb Up Porte d’Italie