Climb Up se mobilise pour faire entendre la voix des salles de sport suite aux mesures gouvernementales

Le 7 janvier 2021, lors de l’allocution du premier ministre Jean Castex, nous apprenions que les salles de sports ne réouvriraient pas le 20 janvier, au même titre que les restaurants. Bien conscient de l’ampleur de la crise sanitaire et sociale, néanmoins décidé à faire entendre la voix des salles d’escalade, Climb Up a participé ce 12 janvier à midi à un rassemblement organisé devant l’Assemblée nationale.

Plusieurs points nous amènent à nous interroger sur le bien-fondé de cette fermeture généralisée des salles de sport :  

  • L’étude, qui place les salles de sport sur le podium des lieux de contamination, repose sur des modèles mathématiques de propagation du virus et non sur des faits. De plus, cette étude a été menée pendant la première vague dans les salles de fitness américaines, époque où les gestes barrières n’étaient pas ou peu entrés dans les mœurs.
  • Si on constate une dégradation globale de la santé mentale de la population, il est important de rappeler que le sport nous rend plus résilients au stress, prévient les risques d’anxiété et de dépression* ; états qui affaiblissent les défenses immunitaires et rendent plus vulnérable face aux virus**.
  • La sédentarisation engendrée par la généralisation du télétravail a pour conséquence une dégradation de la santé physique*, en effet, une pratique sportive régulière – incluant le trajet domicile – travail – est essentielle à la santé.
  • Cette fermeture prolongée des salles de sport, au même titre que celle des restaurants, bars, et autres lieux culturels français, nous met dans l’embarras financièrement alors que le secteur de la vente au détail plus généralement international est privilégié.
  • Loin de vouloir stigmatiser les autres salles de sport, un autre argument s’impose quand on parle des salles d’escalades : les hauteurs sous plafond conséquentes, tout comme les surfaces au sol permettent de respecter les gestes barrières. 

Il semble essentiel que le gouvernement fournisse des explications à des décisions qui semblent arbitraires, qui ont des conséquences directes sur la santé mentale et physique des Français et mettent en danger la situation financière d’entreprises françaises.

Alors comme dit l’adage pendant l’épidémie de COVID : “Pour votre santé, pratiquez une activité statique régulière”. Allez ! avec un peu de chance, on se retrouve rapidement pour #grimperensemble et voir si nos petites mains potelées tiennent encore les prises !

 


* En 2009, une expertise collective publiée par le CNRS conclut au pouvoir curatif et préventif de l’exercice physique dans le cadre des maladies chroniques (diabètes, dépressions, cancers) –  https://lejournal.cnrs.fr/articles/le-sport-est-bon-pour-la-sante-cest-prouve 

** En 2017, le CNRS et l’Inserm publiait une étude montrant comment la dépression et les allergies affaiblissent nos défenses immunitaires – https://inc.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/depression-allergies-comment-ces-maladies-diminuent-nos-defenses-immunitaires-et